biographie


J'ai eu un parcours atypique, en passant par la photographie de reportage sur des zones de conflits, pour des Ongs ou en Freelance ( Médecin du Monde, Explorer Humanity, Amnesty International) : Bande de Gaza, Colombie, Afghanistan, Kosovo .... .

Cela m'a permis de découvrir des massifs montagneux tel que le Pamir ou des régions reculées du monde en Amazonie ou dans la foret tropicale vierge.
J'ai toujours gardé mon travail de photographe-reporter, écrivain voyageur ( Premier livre: Les Anges de l'enfance aux éditions Claude Muller,
Deuxième livre : Journal d'un jeune alpiniste aux éditions Alzieu et le dernier " Ici au Loin" aux editions Alzieu en partenariat avec Fernand Meunier). Cela n'a pas été facile tous le temps d'exercer ce métier.
Je me suis fait la promesse de continuer ce travail d’écriture et de porter cette flamme créatrice.

J'ai travaillé plusieurs années comme Pisteur secouriste, l'hiver dans les Alpes françaises. J'ai passé mon niveau 2 ( chef de secours), à l'école des guides à Chamonix (à l'ENSA), validant aussi des modules pour le guide de haute montagne. J'ai fait des expéditions en solitaire au Canada, en Himalaya, Cordillères des Andes, Tian Shan, France... .

Il y a 5 ans environ, une opportunité s'est présentée à moi pour devenir entraîneur physique et j'ai choisi de prendre cette voie ces derniéres années, tel le guerrier pacifique de Dan Tilman.
De formation universitaire en préparation physique, ancien sportif de haut niveau, je retrouve des valeurs qui me sont chères dans le sport. Je me suis occupé d’athlète olympique ou de haut niveau en France comme à l'étranger (dont champion du monde junior )pour des structures nationales, tel que des Pôles France, ou Centre National d’entraînement : Tennis, Triathlon, ski alpinisme, Ultra-trail, Expéditions en alpinisme. J'ai suivi des formations professionnelles sur l’entraînement physique de haut niveau à l'INSEP, Centre Olympique Canadien, Cometti, Lasorsa ( ancien international haltérophilie).

Depuis toujours, ma nature profonde revient: Vivre proche de la nature et devenir un "passeur de nature et d'aventure".
" L'Ocean,Tabarly, la Vendée Globe, Jack London, Moitessier", la voile devait être sur mon chemin. J'ai suivi une formation professionnelle de 8 mois à l’École des Glénans, puis au Canada et en Bretagne pour devenir Instructeur de voile et Capitaine de voilier.

Alors, je citerais Le Clezio, Écrivain précieux à mes yeux : « Sans le savoir, sans lutte, puisque je le veux, j'ai commencé le long voyage de retour vers le gel et le silence, vers la matière multiple, calme et terrible ; sans le comprendre mais en étant sur que je le fais, j'ai commencé le long voyage religieux qui ne se terminera sans doute jamais. »
Depuis toujours , j'ai commencé un pèlerinage intérieur, une connexion profonde avec mon âme qui m'a emmené au bout du monde.

Ces projets de mer/montagne, de course au large, d'expéditions, de sports, de chant des voiles, d'écriture, j'ai envie de les transmettre, de les partager de manière humaniste, avec le cœur, avec ma lumière.

Vous trouverez également deux écrivains qui me sont très chères : Paul Keller et Fernand Meunier. Ils ont écrit la préface de mes livres.




Préface de Paul Keller pour le livre "Journal d'un jeune alpiniste" aux Editions Alzieu

Pierre-Larry est un poète vagabond. Son journal de voyages est un journal intime qui parle avec tendresse de tout ce qu’il voit et de ceux qu’il rencontre. Par dessus tout, il aime la montagne et il aime les gens.
Son parcours, très riche, suit deux trajectoires qui alternent sans cesse les périodes de formation et les temps d’application sur le terrain. L’un de ces itinéraires est sportif et le conduira probablement à devenir guide de haute montagne ; l’autre est humanitaire et l’a déjà amené au Kosovo, en Afghanistan ou en Palestine avec différentes ONG dont « Médecins du monde », l’une des plus connues. Une vie très pleine et un peu nomade !
Mais entre ces deux activités peu rémunératrices, il exerce comme pisteur secouriste et entraîneur physique dans la région de Grenoble où je l’ai rencontré.
Nous avons très vite sympathisé, l’ancien et le plus jeune partageant souvenirs de voyages, expériences vécues et lectures variées. L’homme est d’une curiosité toujours en éveil, d’une sensibilité extrême, toujours désireux d’apprendre. Il est un peu hésitant, attentif et fraternel, fragile et solide à la fois.
Son journal est sans prétention. Il dit, avec spontanéité et souvent naïveté, ce qu’il voit, ce qu’il ressent, ce qu’il veut faire découvrir. Il faut le lire comme on écoute un ami décrire les paysages, s’en émerveiller et s’en émouvoir, se raconter lui-même et vous prendre à partie, comme un interlocuteur silencieux. C’est une lecture en zig-zag, avec des mots évocateurs qui étonnent parfois. C’est un langage parlé qui invite au dialogue.





Préface de Fernand Meunier pour le livre "Les Anges de l'enfance" aux Editions Claude Muller

Je ne connais Pierre-Larry que depuis février 2006.
Mais, ensemble, nous sommes partis aux trois coins du monde : Israël, TO, Jordanie, Colombie et Cuba. Ce furent des voyages passionnants, qui entrouvrirent nos âmes. Entre temps, nous avions visité une partie de la France. Pierre-Larry est un voyageur qui prend le monde en images afin de mieux le révéler. Son regard charmeur enchante la vie et donne espoir. Il est jeune et plein de promesses. Son écriture dévoile la partie cachée de son être, et telle une étoile en plein ciel, ses mots luisent de clarté, de réalité magique teintée d’utopie et de partage.
Il est l’ange qui déploie ses ailes pour protéger ce monde et ceux qui l’habitent.
Ses mots atteignent l’esprit et lui montrent un autre aspect de cet univers. Il nous fait espérer que celui ci va changer et deviendra meilleur pour chaque être dépossédé de sa dignité.
Qui est-il vraiment ? Je le saurai peut être un jour.
Pierre-Larry est un révélateur de mondes inexplorés, un aventurier de l’âme humaine, sans peur et au grand cœur. L’amitié est son mot de passe et avec lui, j’ai conquis des sommets, malgré le vertige, malgré le froid, malgré l’altitude, malgré le manque d’oxygène, malgré la faim… .
Il est un guide parfois interrogatif, mais un guide tout de même au pas sûr. Son récit apporte la chaleur et le réconfort.
Il connaît le sens des mots solidarité et partage. Puissent ceux-ci s’inscrire en nos cœurs et en nos âmes, car l’écriture, même si c’est un travail solitaire, n’en est pas moins un partage de soi avec tous les éléments de cette nature dont nous faisons partie. Pierre-Larry, ne l’oublie pas, car il se rendra compte que son écriture ne serait que du vent. Il est en phase avec ce qu’il est et ce qu’il écrit. Ainsi il nous fait découvrir que le paradis est proche, pour moi et pour ceux auxquels il écrit, même si ce monde semble chaotique et parfois inhospitalier. Il montre le chemin d’un autre possible, qu’il en soit remercié.


Avec toute ma gratitude
Pierre-Larry Petrone




Top